mardi 16 juin 2015

Les Grangeons s'agrandissent!

Du nouveau donc, comme promis aux Grangeons de l'Albarine.
En effet une conjonctions de faits m'ont permis de faire le grand saut en ce début de printemps 2014: me voila vigneron à plein temps dans le Bugey depuis début Avril 2015!
Avant tout et surtout, plusieurs opportunités d'agrandissement de mon parcellaire se sont présentées.
J'ai ainsi pu reprendre:
- la parcelle de Chardonnay sur le coteau d'Argis, travaillée par un jeune collègue vigneron en bio depuis 2012

- une petite parcelle de coteau, située sur la commune de Saint Sorlin en Bugey, au dessus du Rhône, la "vallée du Rhône" en Bugey, de vieilles vignes (60 ans) avec 2000m² de Gamay noir à Jus Blanc et 1000 m² d'Altesse (yes!), un point de vue magnifique (lieu dit "Beauregard")... Que du bonheur!

















- Enfin, j'ai repris au vol en Avril une parcelle se libérant sur la commune de Ceyzerieu (proche Belley, Culoz), au pied du Grand Colombier, point culminant de la région, et juste au dessus du marais de Lavour, belle zone humide préservée. La vigne, agée d'une vingtaine d'années, est plantée avec une majorité de 3000 m² en Mondeuse, et quelques "treilles" de Chasselas (raisin de table blanc mais aussi raisin de cuve célèbre chez nos cousins Suisses avec des crus tels le Fendant...).















Donc de quoi envisager une installation sur une petite superficie de 2,5 ha en production, ce qui est déja pas mal de boulot pour un seul et même bonhomme!!
Par ailleurs, un autre projet: je dois replanter une petite parcelle de 3000m² dès l'an prochain (printemps 2016) sur le coteau d'Argis, en Altesse, sur des terrains adjacents à mes vignes actuelles (Mondeuse), terrains que nous venons d'acquérir avec ma chère et tendre, ainsi qu'une partie des vignes d'Argis et que l'ancienne grange reconvertie en cuvage, cave, caveau et stockage du matériel. Nous en reparlerons, tout comme le projet qui vise à aménager l'étage de ce batiment en habitation principale dès cet hiver!! Quand je dis que ça bouge, ça bouge!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire